Reportages à Paussac et Saint-Vivien / Périgord vert / Dordogne / semaine du 24 au 30 mars 2007 forward
laroube

Le Relais,
une diversification obligatoire

Au début des années 1990, le dernier commerce, un restaurant, ferme ses portes. La ville rachète la licence et installe Le Relais de l’Escalade à côté du gîte fraîchement installé pour accueillir une clientèle de grimpeurs. «Au départ, c’était un bar, avec une petite cuisine derrière et l’épicerie» explique André Charles, le maire. Une salle est ajoutée à l’étage pour le restaurant. Au fil des ans, les activités du commerce se multiplient : dépôt de journaux, de pain puis de gaz. Ensuite, un service bancaire est installé. Enfin, il y a un peu plus d’un an, Le Relais de l’Escalade récupère le service de la poste. Pour Bruno, le gérant, les différentes activités se complètent et s’équilibrent.

 

  Portraits de Paussacois et de Vivianais