Nuit américaine à l’IJBA : une soirée à rebondissements

nuit-americaine-2016« The Times there are a changing  » («  Les Temps changent »)… Citant Bob Dylan en début de soirée, François Simon, Directeur de l’IJBA, avait ajouté prudemment : « Oui, mais dans quel sens ? ». A l’issue d’une nuit à rebondissements suivis en direct sur CNN, c’est le Républicain Donald Trump, on le sait maintenant, qui l’a emporté sur la Démocrate Hillary Clinton et qui deviendra le 45e Président des Etats-Unis d’Amérique.

Au terme d’une campagne où le show a peu à peu supplanté le débat d’idées, l’ambition des étudiants et enseignants de l’IJBA était de repolitiser l’affrontement entre les deux candidats et d’éclairer les enjeux de cette élection en matière de politique intérieure et de politique étrangère. Deux débats menés en anglais par les étudiants de première année de Master de journalisme, bien préparés par Francesca Lynn et Rayya Roumanos, enseignantes à l’IJBA, ont permis à Erik Teetsov et Gertrude Bolter, respectivement Président et Vice-Présidente de la section de Bordeaux des Democrats Abroad France, et à James Gillespie, ancien Président des Republicans Overseas France, de confronter leurs points de vue. Trois spécialistes de la civilisation américaine de l’Université Bordeaux Montaigne, Lionel Larré, Nicolas Labarre et Mickael Stambolis, ont apporté un complément précieux aux débats en replaçant dans leur contexte historique et géopolitique les propos tenus par les représentants en France des partis politiques américains.

Entre ces deux débats, suivis avec attention par Daniel E. Hall, Consul des Etats-Unis à Bordeaux, Pierre de Gaétan Njikam Mouliom, Adjoint d’Alain Juppé, Maire de Bordeaux, en charge des partenariats avec l’Afrique sub-saharienne, Christophe Lucet, éditorialiste au journal Sud Ouest, et ses confrères de France Bleu Gironde et France 3 Aquitaine, Kathryn Larcher, Vice-Présidente de l’association Bordeaux/USA, Béatrice Laville et Olivier Ballesta, Vice-Présidents de l’Université Bordeaux Montaigne, deux duplex ont été organisés avec les Etats-Unis : Amélie Petitdemange, étudiante de l’IJBA, actuellement en année de césure Outre-Atlantique, est intervenue depuis le campus de l’Université de Californie ; et Maurin Picard, le correspondant du journal Sud-Ouest, a pris la parole depuis le Jacob Javits Center de Manhattan pour restituer l’atmosphère à New York.

L’orchestre de jazz All Age Band et les quizz concoctés par Antonia Giraud du Consulat américain ont créé des moments de détente et de divertissement bienvenus en milieu de nuit. Un vote fictif auquel ont participé les étudiants de l’IJBA, mais également les étudiants américains du Centre de Californie qui poursuivent leurs études à l’Université Bordeaux Montaigne et les étudiants de l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, a désigné à 70 % Hillary Clinton comme Présidente. 30 % des suffrages bordelais se sont portés sur Donald Trump. Le peuple américain a fait, lui, le choix inverse.