L’IJBA, première école publique de journalisme de France

Si l’on excepte deux écoles parisiennes bénéficiant du statut de « grand établissement » – et autorisées à ce titre à réclamer des droits d’inscription allant jusqu’à 13 000 euros – l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA) peut être considérée comme la première école publique de journalisme de France.

C’est ce qui ressort du classement 2016 des écoles de journalisme publié par Le Figaro Etudiant. Ce classement est établi tous les trois ans. Le Figaro Etudiant retient notamment comme critères l’ouverture à l’alternance de la formation dispensée par l’école et les résultats obtenus par les étudiants parvenus en fin d’études lors des concours de recrutement organisés par les grands médias nationaux et internationaux  : Agence France Presse, Radio France, Radio France International, Europe 1, RMC, RTL, France Télévisions, TF 1, LCI, Canal plus, L’Equipe…

Composante de l’Université Bordeaux Montaigne, l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine devance les autres écoles publiques adossées aux universités de Strasbourg (CUEJ), de Tours (EPJT), de la Sorbonne (CELSA), de Panthéon-Assas (IFP) et d’Aix-Marseille (EJCAM). Des écoles reconnues par la profession dont l’accès est conditionné par le seul paiement des droits universitaires. Deux écoles privées, l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ) et le Centre de Formation des Journalistes (CFJ) de Paris, sont en tête du classement  2016 : pour les étudiants admis dans ces deux écoles, les droits d’inscription sont respectivement de 4500 et 4960 euros.