Journée d’étude : dire la mort dans les discours journalistique, artistique et scientifique

Organisée dans le cadre d’un projet Idex Arts et Sciences élaboré par Rayya Roumanos, maitre de conférences à l’Ijba et Frédéric Féliciano, auteur, acteur, marionnettiste et metteur en scène, cette journée d’étude sera consacrée à l’exploration des discours sur la mort dans les champs journalistique, artistique et scientifique.  

Elle débutera par la présentation d’un extrait de la pièce de théâtre en construction,  « Mickey Mouse Project », dans laquelle Frédéric Féliciano explore l’errance qui accable les survivants d’un attentat terroriste à la recherche de réponses à des questions restées cruellement en suspens. Propulsée au centre la tragédie, la parole journalistique autour de l’explosion, unique recours pour comprendre l’incompréhensible, se transforme en parole problématique. La presse a-t-elle les moyens de satisfaire une quête de sens qui préfigure le deuil ?

Pour répondre à cette question, une première table ronde explorera les conditions de l’élaboration du discours journalistique sur un attentat ainsi que les caractéristiques et les limites de cette forme d’énonciation. Elle interrogera également les discours artistiques et scientifiques qui questionnent, incarnent ou mettent en scène la mort et qui, au même titre que la parole journalistique, nourrissent et structurent l’imaginaire collectif autour de la grande faucheuse. Sous forme d’un échange animé par un chercheur, les intervenants aborderont différentes thématiques relatives à leurs objets d’étude respectifs ; la mort dans la couverture journalistique des zones de conflit ou dans la critique cinématographique, l’injonction sécuritaire des infographies présentant les consignes en cas d’attentat, l’oscillation identitaire du lecteur face aux romans sur la mort ou encore le rôle des monuments aux morts dans l’espace public.

La journée d’étude se poursuivra avec une réflexion autour des enjeux éthiques liés à la couverture médiatique de la mort. Chercheurs et journalistes interrogeront les responsabilités de la presse face à des tragédies politiques nationales ou internationales comme les attentats ou à des drames plus intimes comme le suicide. Ils reviendront sur les causes et les répercussions de la représentation médiatique souvent « spectaculaire » de ces actes violents et exploreront les alternatives à ces constructions journalistiques courantes.

Une conférence plénière sur l’éthique du regard proposée par François Jost viendra clôturer cette journée. Professeur émérite à la Sorbonne Nouvelle Paris III, fondateur du Centre d’Etudes sur l’Image et le Son Médiatiques, François Jost abordera la question du pouvoir des images qui sont autant des actes que de simples véhicules d’information.

Comment dire et montrer la mort ?
Comment l’appréhender, lui donner sens et souvent corps dans les discours journalistique, artistique et scientifique ?

Cette journée d’étude entend proposer des pistes de réflexion autour de ces questions en croisant aussi bien les discours que les regards sur ce « scandale » qu’est toujours la mort.

Voir le programme.